Archive pour la catégorie ‘1 Timothée’

1 Timothée 6.1-10

Retrouvez ce message au format pdf.

 

Pour commencer, considérons ensemble le résumé suivant, très condensé, de l’évolution de la foi chrétienne à travers les siècles : « Le Christianisme commença en Palestine comme une communion fraternelle. Une fois bien établie en Grèce, elle est devenue une philosophie. En Italie elle est devenue une institution. Lorsqu’elle a été bien établie en Europe elle est devenue une culture. Puis, une fois arrivée en Amérique elle est devenue une entreprise ».1 Et, de nos jours, ce n’est pas la foi chrétienne, ni l’islam qui grandit le plus vite dans le monde. C’est le « consumérisme ». La « société de la consommation » promet de la puissance, du plaisir, et le bonheur. Presque toutes les nations de la terre veulent adhérer à cette « foi-là ». Les chrétiens ne sont pas exempts d’un certain « syncrétisme », adhérant souvent à cette autre « religion » en même temps qu’à la foi en Christ. Lire la suite de cette entrée »

1 Timothée 5.17-25

retrouvez ce message au format pdf.

L’actualité met en évidence certaines idées que nous retrouvons dans le passage que nous venons de lire. Les grèves des salariés manifestent justement une attente de « justice » dans la rémunération, y compris pour la retraite, et soulignent que, jusqu’à un certain point, le monde attend une rémunération légitime pour ce qui est fait, même s’il existe une certaine confusion entre une juste rémunération et des exigences déraisonnables. Lire la suite de cette entrée »

1 Timothée 5.1-16

retrouvez ce message au format pdf.

La couverture et un article de fond d’un Newsweek récent1 soulignent le besoin de redéfinir – ou de retrouver – la masculinité. Si le monde a besoin d’hommes – des « vrais », on peut dire que le Seigneur les recherche encore plus ! C’est d’ailleurs une certaine façon de comprendre ce qui est traité dans cette épître de Paul à Timothée. Nous avons déjà vu, par exemple, au chapitre 3, les qualités nécessaires pour les anciens et les diacres, et, surtout la perspective globale que l’Église est la famille de Dieu. De plus, c’est notre comportement qui montre, en fait, que nous sommes « de la maison ». (C’est ce que nous voyons en 1 Tim 3.15, qui peut être considéré comme le « verset clé » pour les conseils donnés à l’Église dans cette lettre). Le comportement de l’homme est également l’accent principal dans le passage que nous venons de lire, 1 Tim 5.1-16, même si une partie traite de la place des veuves dans la vie de l’Église. Et comme nous le verrons dimanche prochain, Paul reviendra plus directement à des consignes pour les hommes, en parlant encore des anciens. Lire la suite de cette entrée »

1 Timothée 4.11-16 : Sois un modèle !

Retrouvez ce message au format pdf.

En 1990 l’université de Harvard a mené une étude approfondie pour déterminer la manière la plus efficace de transformer les vies. Savez-vous ce que l’étude a donné comme résultat ? Même ceux qui l’ont conduite ont été surpris. Au milieu de notre monde sophistiqué et rempli de technologie et techniques, la meilleure manière de transformer une vie, c’est la puissance de l’exemple, du modèle.1 Dans un sens, cela n’aurait pas dû surprendre ces chercheurs. Albert Schweitzer avait déjà dit : « L’exemple n’est pas l’élément principal pour influencer autrui – c’est la seule chose ».2 (Thoughts for Our Times, 1975). Plus tôt encore, le philosophe et homme d’état du Royaume Uni du 18ème siècle, Edmond Burke, (celui qui a dit que tout ce qui est nécessaire pour que le mal triomphe, c’est que les hommes bons ne fassent rien) a également dit : « L’exemple est l’école de l’humanité, et l’homme n’apprend à aucune autre école ».3 Ces citations sont dans la droite ligne de ce que la Bible nous enseigne, et que l’apôtre Paul souligne dans l’ordre qu’il donne à Timothée, dans notre texte de ce matin, 1 Tim 4.12 : « Que personne ne méprise ta jeunesse ; mais sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté ». Lire la suite de cette entrée »