Archive pour la catégorie ‘1Thessaloniciens’

1 Thessaloniciens 5.14-28

retrouvez ce message au format PDF.

Pendant une partie de mes études, j’ai travaillé comme veilleur de nuit. L’un des hommes qui travaillait sur une chaîne de production dans l’usine que je surveillais se disait également chrétien. Il citait souvent des versets bibliques à ses collègues, essayant de les amener à la foi en Christ. Mais en même temps, il racontait des blagues grivoises, avait un langage très coloré, et surtout, n’était pas très assidu dans son travail. Il m’arrivait de discuter avec lui pendant ses pauses, et il expliquait que cela ne posait aucun problème, qu’il était certain d’être rempli de l’Esprit, puisqu’il parlait en langues. Il ne voyait pas la contradiction entre son témoignage pour Christ, et son comportement peu digne d’un chrétien. Il m’était très difficile de témoigner, dans cette usine, car on m’associait immédiatement à cet autre homme. Lire la suite de cette entrée »

1Thessaloniciens 5.1-28

Retrouvez ce message au format PDF.
Retrouvez le tableau « taxonomie des soins pastoraux »

Savons-nous donner de bons conseils aux gens qui nous demandent notre aide ? Pour poser la question autrement, les conseils que nous donnons, sont-ils réellement « bibliques » ? Ou sont-ils un mélange de principes bibliques, de « bon sens » (et encore !) et de perspectives qui viennent plutôt de notre culture et des valeurs de la société dans laquelle nous vivons ? Donnons-nous simplement nos opinions de ce qu’il faut faire, ou savons-nous orienter les gens vers l’enseignement de la Parole de Dieu pour les aider à régler leurs problèmes ? Lire la suite de cette entrée »

1Thessaloniciens 4.1-12

Retrouvez ce message au format PDF

Qu’est-ce qui explique votre façon de vous conduire, vos actions ? Beaucoup de gens aujourd’hui croient que la plupart des crimes et mauvais comportements sont causés par les conditions de société, de notre environnement. Ce n’est pas une idée nouvelle, car c’était une des thèses de Jean-Jacques Rousseau. Mais une telle vision du fonctionnement du monde est-elle réellement valable ? Dans les années 1950, un psychologue, Stanton Samenow, et un psychiatre, Samuel Yochelson, croyant, en effet, que l’environnement déterminait les comportements, ont démarré une étude qui a duré 17 ans, avec 250 prisonniers à Washington D.C. aux États-Unis. Quel était le résultat de cette étude ? Au grand étonnement de ses auteurs, les causes de la criminalité ne pouvaient être attribuées ni à l’environnement, ni à la pauvreté, ni même à l’oppression. Les crimes commis par ces 250 prisonniers étaient le résultat de leurs choix personnels. Comme l’ont dit ces deux auteurs, ces criminels ont fait « de mauvais choix moraux ». En 1977, dans le livre qu’ils ont publié, la réponse qu’ils ont apportée pour diminuer la criminalité, en leurs propres mots, c’était « la conversion de celui qui agit mal à un style de vie plus responsable » ! En 1987, deux professeurs de Harvard sont arrivés à la même conclusion, ce qu’ils ont publié dans leur livre Crime and Human Nature (le crime et la nature humaine) : leur conclusion : c’est que la criminalité a pour origines le manque d’une formation morale adéquate des enfants, surtout les enfants entre l’âge d’un à six ans ! Lire la suite de cette entrée »

1 Thessaloniciens 2.1-20

Retrouvez ce message au format PDF.

Le franc-parler n’a pas bonne réputation. Si vous êtes comme moi, cela suscite l’image de quelqu’un qui « n’a pas sa langue dans sa poche », qui blesse facilement les gens par ses propos. La sagesse, selon un proverbe français, c’est donc de « tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler ». Il est donc facile de comprendre pourquoi la Bible a beaucoup à dire sur notre façon de parler. Un exemple, c’est le conseil de Jacques, en Jacq 1.26 : « Si quelqu’un pense être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine » ! Lire la suite de cette entrée »